Les 6 plus grosses saisies de crypto de tous les temps

Par David Hamilton

Les institutions gouvernementales montrent un intérêt croissant pour les actifs numériques. Chaque jour, de nouvelles saisies de crypto font les gros titres et les gouvernements encaissent les profits générés par ces activités. Le résultat est une augmentation des saisies de crypto à travers le monde.

saisies crypto
graphique montrant les effets de la fermeture de The Silk Road sur le prix du bitcoin par ForexNews

Réaliser des économies en achetant de la crypto à l’Etat.

Des gens font fortune grâce à de la crypto achetée à l’Etat. Par exemple, le célèbre investisseur de capital-risque, Tim Draper, a acheté 30 000 BTC lors d’une vente aux enchères du gouvernement en 2014 pour 19,4 millions de dollars. Cela revient à 647 dollars par BTC. Au cours actuel, M. Drapper est assis sur 198 450 000 dollars.

Aussi, Drapper n’est pas le seul. Il y a de plus en plus d’investisseurs qui obtiennent des BTC à prix réduit à partir des ventes aux enchères de la police, pendants que les saisies continuent d’augmenter. En aout 2016, un acheteur anonyme a fait l’acquisition de 2700 BTC pour 1,6 millions; cela revient à 593 dollars par BTC. Cela fait 17 860 500 dollars pour cet investisseurs au cours actuel.

L’heure des saisies

Il est hautement improbable que les gouvernements décident de ralentir une pratique si rentable. Par conséquent, vous pouvez vous attendre à voir beaucoup plus de saisie de cryptomonnaies à l’avenir. Voici les 6 plus grosses saisies de cryptomonnaies à ce jour:

The Silk Road (48 millions de dollars)

La saga des saisie de crypto a vraiment commencé avec The Silk Road en  février 2011. The Silk Road (la route de la soie en français) était le plus grand marché au monde sur le darknet. En référence à l’ancienne route de la soie, des gens pouvaient acheter de la drogue ou encore recourir aux services d’un assassin. Comme vous pouvez l’imaginer, l’Oncle Sam n’était pas trop enthousiaste à l’égard de ce type d’opération et de leur manquements aux obligations fiscales.

En octobre 2013, le site avait été perquisitionné et fermé. L’administrateur du site, qui à cette époque, n’était connu que sous le nom de “Dread Pirate Roberts”, était originaire de San Francisco, Ross William Ulbricht. Ce cerveau de 34 ans a imposé le BTC comme la seule forme de paiement acceptée sur Silk Road. En octobre 2017, le gouvernement fédéral a vendu les 144 000 BTC pour seulement 48 millions de dollars.

Allemagne – LuL.to (14 millions de dollars)

Le moi de mai dernier, les autorités allemandes ont obtenu une augmentation significative de leur capital crypto, à hauteur de 14 millions de dollars. C’est la somme confisquée à la plateforme LuL.to. La plateforme a été perquisitionnée pour avoir vendu des copies non autorisées d’oeuvre protégées. Selon les rapports, la plateforme proposait plusieurs livres, films et logiciels protégés par le droit d’auteur sans le consentement des créateurs de ces contenus. Les autorités allemandes sont parvenues à saisir, au cours de ce raid, 1312 BTC, 1399 BCH, 1312 BTG et 220 ETH.

L’Allemagne a étalé la vente de ces actifs sur plusieurs mois en 1600 transactions. L’incident a fait les gros titres et représente la plus grosse saisie de crypto jamais réalisée en Allemagne.

Corée du sud – We’ll Take That (1.4 millions de dollars)

Les autorités sud-coréennes ont statué, en mai dernier, que les cryptomonnaies étaient des actifs saisissables. Cette décision de justice est arrivée après la saisie de 191 BTC à l’administrateur d’un site pédo-pornographique agé de 33 ans. Au moment de la saisie, il y en avait pour 1.4 millions de dollars. 

Les autorités sud-coréennes organisent actuellement les détails de cette vente aux enchères dont on ne connaît pas encore la date. Tout le monde est unanime pour dire qu’ils en tireront un bon profit. Le prévenu, au procès, a été condamné à de la prison et une amende de 640 000 dollars.

Cette décision fait jurisprudence dans le pays. La juridiction en premier degré avait statué que la crypto du coupable était insaisissable. Ce n’est que lorsque la Cour suprême du pays a repris l’affaire qu’il a été décidé de garder la cryptomonnaie saisie. 

Etats-Unis – Démantèlement d’un réseau d’opiacés (N/C)

Le démantèlement d’un réseau d’opiacés va rapporter des profits aux autorités judiciaires de l’Utah avec la découverte d’une grosse quantité de cryptomonnaie jusqu’alors non identifiée. Cela faisait des années que les autorités avaient Aaron Shamo, originaire de l’Utah, dans le viseur. C’est après avoir rassemblé suffisamment de preuves contre ce baron de la drogue que les autorités ont pu l’arrêter à son domicile dans la banlieue de Salt Lake City.

aaron shamo
Aaron Shamo via Weber County Sheriff’s Office

Aaron Shamo est inculpé pour avoir été à la tête d’un réseau d’opiacés de plusieurs millions de dollars et qui s’étendait sur tout l’Utah. Les autorités lui ont saisie 513.1490393 BTC et 512.9274588 BCH. Selon les documents du tribunal, toute cette cryptomonnaie sera revendue sur différentes plateforme d’échange à raison de 50 pièces par.plateforme. La méthode fut prescrite afin d’éviter des pertes liées aux facteurs incertains sur les marché cryptomonnaies.

Londres – arrestation d’un hacker (N/C)

Les autorités britannique ont arreté le célèbre hacker londonien “Courvoisier” alors qu’il prenait tranquillement le train l’année dernière. Ce génie de l’informatique de 25 ans a torturé les chefs d’entreprises de Londres pendant des années. Il a au compteur le hack de plus de 100 entreprises ainsi que des milliers de personnalités.

Le hacker, maintenant connu sous le nom de Grant West, originaire de Londres envoyait des mails d’hameçonnage (phishing) à des personnalités puis obtenait des données sensibles qu’il revendait ensuite sur le darknet.

La police a pris le soin d’arreter Grant une fois connecté sur son ordinateur portable. Il y avait des agents infiltré au sein du personnel du train afin d’approcher le suspect d’assez près et lui arracher son ordinateur portable sans qu’il puisse se déconnecter. C’est en fouillant son ordinateur que les autorités ont trouvé la copie de ses clés privées, stockées dans ses données.

Bulgarie – Des milliardaires qui achètent du bitcoin (3.3 milliards de dollars)

En mai 2017, les autorités bulgares ont réalisé la plus grosses des saisies de crypto. C’est après avoir démantelé un réseau de fraude à la douane européenne que les autorités sont tombées sur 200 000 BTC. A l’heure de la saisie, cela faisait 3,3 milliards de dollars car le bitcoin valait 15 524 dollars. Aujourd’hui, on parle d’environ 1 530 800 000 dollars.

Les autorités affirment que l’organisation a été en mesure de pirater le système informatique des douanes bulgares et de renoncer à des frais de douanes. Ce hack a permis à cette organisation de réaliser d’énormes profits, réinvestits ensuite en BTC.

Le mot de la fin

Les cryptomonnaies sont en mesure de fournir l’anonymat et comme vous le savez maintenant, cela a attiré l’attention de personnes peu recommandables. Heureusement, les autorités publiques du monde entier prennent les mesures nécessaires pour tenter de ralentir ces activités criminelles. Vous pouvez vous attendre, à l’avenir, à de meilleures tactiques et des lois plus ciblées pour freiner ces activités.  

Cette article de David Hamilton a été publié sur CoinCentral.com avec le lien de l’article original:

https://coincentral.com/top-6-crypto-confiscations/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *